Skip to main content
Mapparium
1 sur 1
  • États :
    Massachusetts

Un énorme globe en verre construit en 1935, à découvrir de l’intérieur.

Au début des années 1930, Chester Lindsay Churchill, un architecte de Boston, est missionné pour concevoir le nouveau siège de la Christian Science Publishing Society, l’objectif étant de rivaliser avec les autres sièges des grands journaux de l’époque. Le New York Daily News ayant orné son bâtiment d’un immense globe tournant, il fallait que le Christian Science Monitor ait aussi son signe distinctif.

Entrez dans le Mapparium, un globe de 9 mètres de diamètre composé de vitraux, traversé en son centre par une passerelle en verre et éclairé par des LED (qui ont remplacé les centaines de lampes utilisées auparavant).

Un nouveau regard sur le monde

Le Mapparium est une occasion unique de voir le monde tel qu’il est réellement. Car même avec un globe reproduisant avec précision les données géographiques, les tailles relatives des continents sont déformées par la perspective, chaque région n’étant pas à la même distance de l’œil en raison de la forme sphérique. Mais en observant la planète depuis le centre d’un globe, l’œil se trouve à la même distance de tous les points de la carte.

C’est fascinant de découvrir la Terre sous cet angle pour la première fois. L’Afrique paraît immense. L’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie sont toutes entassées près du pôle Nord. Il faut presque regarder tout en haut pour les voir. La représentation que vous vous faisiez de la taille des continents et des pays, ainsi que de leur positionnement vole en éclats.

Alors que les tailles et les positions relatives des continents représentés sur cet immense globe sont exactes, les frontières politiques mentionnées sont depuis longtemps obsolètes. Le Mapparium n’a pas été modifié depuis 1935. On peut donc y voir le Siam et l’Indochine française, mais aucune trace d’Israël ni de l’Indonésie. L’URSS occupe un vaste territoire. L’Afrique est encore un grand bloc de colonies européennes.

L’aspect le plus intrigant du Mapparium est son acoustique. Lorsque l’on se place au centre de cette sphère parfaite, on peut entendre sa propre voix à 360 degrés. Les parois vitrées arrondies n’absorbent pas les ondes sonores, elles les réfléchissent. C’est aussi pour cette raison que ceux qui se trouvent à une extrémité de la passerelle peuvent parfaitement entendre ce qui se murmure à l’autre bout. C’est ce qu’on appelle une « galerie chuchotante ».

Informations importantes

Le Mapparium se trouve dans la Mary Baker Eddy Library, une bibliothèque certifiée Blue Star Museum et ouverte tous les jours de 10 h à 17 h. (La dernière visite du Mapparium commence à 16 h 40) Le prix d’entrée est de 6 $. Il est interdit de prendre des photos à l’intérieur du Mapparium.

Contenu initialement créé pour Atlas Obscura.

Plus d'informations
Explorer plus
Au printemps, des tulipes entourent la statue de George Washington dans le Boston Public Garden

Destination

Boston