Skip to main content
Fly Geyser
1 sur 1
  • États :
    Nevada

La pression géothermique naturelle, aidée par une erreur humaine, a créé cette merveille de la nature aux couleurs arc-en-ciel.

Cet étrange geyser trônant à la lisière du Black Rock Desert doit en fait son existence à la main de l’homme. Ou plutôt à ses erreurs. Le terrain du Fly Ranch abrite deux geysers. Le premier est né il y a environ 100 ans, avec le projet de transformer une partie du désert en terres agricoles. Un puits a été foré, mais c’est de l’eau géothermique, chauffée naturellement à 93 °C, que l’on a trouvé sur place. Cette eau ne pouvant être utilisée pour l’irrigation, le geyser a été abandonné et un cône de carbonate de calcium s’est formé autour par la suite, atteignant 3 à 3,6 mètres de haut.

Un geyser à l’aspect surréaliste

En 1964, une entreprise d’énergie géothermique a foré le sol pour effectuer un test au même endroit. À nouveau, on a trouvé de l’eau à 93 °C, une température certes élevée, mais pas suffisante pour les projets de l’entreprise. Le puits, qui était censé être rebouché, n’a apparemment pas résisté à la pression. Le nouveau geyser, formé à une centaine de mètres au nord du forage original, a privé le premier de sa pression d’eau, asséchant ainsi son cône.

Le second, appelé Fly Geyser, s’est largement développé ces 40 dernières années, à mesure que les minéraux contenus dans la poche d’eau géothermique sont remontés à la surface du désert pour s’y déposer. Ce geyser-là étant formé de plusieurs jets d’eau, son cône n’est pas aussi gros que celui du premier et ressemble à une protubérance biscornue en permanente évolution. Il est recouvert d’algues thermophiles qui prospèrent dans les environnements chauds et humides et parent le Fly Geyser de nuances colorées allant du vert au rouge, ce qui accentue encore son aspect surréaliste.

Ce qu’il faut savoir avant de partir

On peut apercevoir ce geyser depuis la State Route 34 au nord de la ville de Gerlach. Il se trouve sur une propriété privée.

Contenu créé à l’origine pour Atlas Obscura.

Plus d'informations

Thèmes connexes :