Skip to main content
Cinq escapades en plein air facilement accessibles en voiture depuis Los Angeles en Californie

Californie

Cinq escapades facilement accessibles en voiture depuis Los Angeles

Par : Joshywashington

Boqiang Liao
1 sur 1
  • États :
    Californie

Voici cinq escapades et lieux incontournables propices à l'exploration en plein air à proximité de L.A.

Los Angeles, en Californie, est une métropole regroupant des millions d'habitants, mais aussi le point de départ d'une multitude d'aventures. Et ce n'est pas parce que vous visitez la ville que vous devez impérativement rester prisonnier de la jungle urbaine.

1. El Matador State Beach

Temps de trajet depuis le centre-ville de Los Angeles : 1 heure

L'aventure vous attend : surf, farniente sur la plage, exploration de grottes, photographie

L'entrée d'El Matador est petite et à peine signalée. Soyez attentif pour trouver ce lieu très apprécié des photographes locaux et des étudiants de la toute proche Pepperdine University (l'Université Pepperdine). Vous devrez rapidement tourner sur votre gauche, environ 10 kilomètres après Malibu, pour pénétrer sur un terrain de gravier, équipé de toilettes mobiles et d'une caisse de paiement. (Remarque : vous pouvez payer avec une carte bancaire.) Le petit chemin revient en arrière, descendant vers la plage et la côte dentelée, avec ses affleurements mégalithiques et ses falaises d'un rouge vermeil.

Plus bas sur la plage, vous trouverez de petites grottes marines, des criques désertes et des vagues tumultueuses battant les falaises. Lorsque l'eau est calme, vous pouvez vous rendre dans les grottes marines et découvrir ainsi de nouvelles étendues de plage. Ne tentez pas de vous y rendre à marée haute ou si les vagues sont trop violentes.

Apportez un bon livre et un pique-nique, et tâchez d'observer les dauphins et les baleines au loin.

El Matador State Beach à Malibu

El Matador State Beach
En savoir plus
Michael Chen

2. Topanga State Park

Temps de trajet depuis le centre-ville de Los Angeles : 30 minutes

L'aventure vous attend : randonnée, vélo, camping

Le Topanga State Park (le parc d'État de Topanga) est une large ceinture verte constituée de pics et de vallées, qui s'étend jusqu'aux Santa Monica Mountains (les montagnes de Santa Monica). Cette étendue de maquis sépare les quartiers de Pacific Palisades et d'Encino. Son réseau de sentiers et de chemins pare-feu est un rêve pour tout aventurier.

Vous pouvez accéder à cet immense parc par différents sentiers partant de diverses entrées, comme depuis le prisé Trippet Ranch (le ranch Trippet). Autre solution : stationnez votre véhicule dans Temescal Gateway Park (le parc Temescal Gateway), ou à proximité, et traversez les collines en direction de Skull Rock, un rocher en forme de crâne, sur le Temescal Ridge Trail (le sentier des crêtes de Temescal) et au-delà. Si vous avez un vélo, stationnez-le près de Temescal, de Will Rogers ou aux alentours du parc et cherchez l'itinéraire le plus court pour rejoindre un chemin pare-feu.

Topanga est immense. Utilisez Google Maps pour vous familiariser avec la topographie des sentiers du secteur. Il est même possible de camper dans une certaine zone de Topanga. Vous pouvez rejoindre à pied un terrain de camping sommaire pouvant accueillir huit personnes, à moins de 2 kilomètres de l'entrée Highway 27/Topanga Canyon Road. Camper à 20 minutes de L.A., c'est formidable!

Eagle Rock, Topanga State Park

Eagle Rock dans le Topanga State Park
En savoir plus
Chris Goldberg
Plus d'informations

3. Joshua Tree National Park

Temps de trajet depuis le centre-ville de Los Angeles : 2 heures

L'aventure vous attend : randonnée, camping, escalade, observation de la faune, photographie

Le Joshua Tree National Park (le parc national de Joshua Tree) est un carrefour d'une beauté surnaturelle et grandiose entre les déserts de Mojave et du Colorado. En roulant en direction de Palm Springs, les « Joshua trees » (arbres de Josué) commencent à apparaître progressivement, jusqu'à emplir les espaces déserts et brûlants situés entre les pics, les vallées et les amas de roches. Les plantes dont le parc tire son nom ressemblent à des créatures extraterrestres figées dans une étrange danse rituelle.

Couvrant plus de 3 000 kilomètres carrés, le parc est composé d'une vaste zone aride et d'étendues sauvages désertiques, bien connues des passionnés de grands espaces et mythiques pour les amateurs d'escalade. D'innombrables chemins gravissent les collines poussiéreuses issues du refroidissement d'un magma vieux de 100 millions d'années et qui offrent une multitude de panoramas. Les lieux abritent neuf terrains de camping d'où partent bon nombre des pistes de randonnée du parc.

La course du soleil dans le ciel fait virer la palette de couleurs du paysage du blanc au brun, puis à l'orange, au rouge et au violet pour enfin terminer par le noir. Les couchers de soleil sur le Joshua Tree National Park s'apprécient mieux lorsqu'on est entouré de ces arbres humanoïdes étrangement nommés. Quant aux étoiles, vous n'en verrez pas d'aussi étincelantes à Los Angeles!

Des arbres de Josué au coucher du soleil

Des arbres de Josué au coucher du soleil
En savoir plus
Spencer Goad
Plus d'informations

4. Channel Islands National Park

Temps de trajet depuis le centre-ville de Los Angeles : 2 heures

L'aventure vous attend : randonnée, camping, kayak, observation des baleines, photographie

En quittant Los Angeles à 7 h du matin, il vous faudra un peu plus d'une heure en voiture pour vous rendre au port de plaisance de Ventura Marina, où vous pourrez embarquer sur un bateau à destination du Channel Islands National Park (le parc national des îles Channel Islands). Assurez-vous d'emporter un pique-nique et beaucoup d'eau. Si vous arpentez les incroyables sentiers des îles, vous serez exposé au soleil la plupart du temps et vous aurez besoin de boire et de vous restaurer.

Island Packers propose des excursions aller-retour, des croisières et des sorties pour aller observer les baleines à destination de plusieurs des Channel Islands (les îles du détroit). La traversée en bateau jusqu'à Santa Cruz Island (l'île de Santa Cruz) dure une heure, au cours de laquelle vous pourrez observer des otaries et des bancs de dauphins jouant dans l'eau. Une fois à Santa Cruz, vous accosterez à Scorpion Anchorage, où convergent plusieurs sentiers. Immédiatement sur votre gauche, une petite crique jouit d'une eau aux vagues balayant régulièrement le rivage. La vue est grandiose depuis le sentier de 5,6 kilomètres en direction de Smugglers Cove (la baie de Smugglers).

Willows Cave sur Santa Cruz Island

Willows Cave sur l'île de Santa Cruz
En savoir plus
Dhilung Kirat
Plus d'informations

5. Griffith Park

Temps de trajet depuis le centre-ville de Los Angeles : 15 minutes

L'aventure vous attend : randonnée, vélo, tourisme, équitation, observation de la faune

L'un des plus grands parcs métropolitains des États-Unis, Griffith Park abrite le célèbre panneau Hollywood, de nombreux sentiers de randonnée pédestre, cycliste et équestre, un magnifique observatoire Art déco, plusieurs pics montagneux, au moins un couguar sauvage et un zoo. C'est un espace public par excellence, l'un des meilleurs que Los Angeles a à offrir.

Vous pouvez accéder à Griffith Park par de nombreux sentiers et aires de stationnement. Le parc englobe les paysages montagneux qui séparent Hollywood et les villes Glendale et Burbank. De plus, selon l'endroit d'où vous arrivez, Griffith Park propose diverses activités d'aventure. L'une des excursions les plus prisées consiste à enfourcher un vélo de montagne depuis l'entrée de Western Avenue, à pédaler jusqu'à l'observatoire, puis à gravir la route Mount Hollywood Road (fermée à la circulation) pour ensuite passer le sommet et redescendre vers Glendale. Le circuit de vélo de montagne principal est un chemin pare-feu à l'accès restreint; les seuls véhicules que vous croiserez à l'occasion seront des véhicules d'entretien. Les sentiers comprennent aussi bien de larges pistes bien tracées que des chemins de coyotes plus difficiles d'accès.

En parlant de coyotes, si vous ne faites pas trop de bruit, vous verrez probablement quelques-uns de ces animaux gris fauve et furtifs dans les Santa Monica Mountains (les montagnes de Santa Monica). Au crépuscule, lorsque l'obscurité s'installe, leurs jappements et leurs cris résonnent dans le parc. En plus des coyotes, attendez-vous à voir également des buses à queue rousse, des effraies des clochers et des cerfs craintifs.

Outre l'effet galvanisant de la nature dans une zone urbaine aussi densément peuplée et l'abondance de pistes désertes et de brises chaudes, la vue sur Los Angeles depuis Griffith Park est imprenable. La nuit, le paysage urbain se transforme en un chatoiement hypnotique mêlant verre et électricité. Le 4 juillet, il n'y a pas de meilleur endroit pour admirer les feux d'artifice.

Pour avoir la meilleure vue possible (et peut-être la plus recherchée), il faut aller de l'observatoire jusqu'au sommet du Mount Hollywood (le mont Hollywood) pour admirer la vue sur l'Angeles National Forest (la forêt nationale d'Angeles), l'océan Pacifique et tout ce qui se trouve entre les deux.

Le célèbre panneau Hollywood dans Griffith Park

Le célèbre panneau Hollywood dans Griffith Park
En savoir plus
Marcin Wichary
Plus d'informations