Skip to main content

La plupart des visiteurs du parc s'attardent sur la Going-to-the-Sun Road, qui traverse d'est en ouest 80 kilomètres de paysages montagneux, de lacs éblouissants au gré de virages en tête d'épingle. Mais il y a bien plus à voir et faire si vous sortez des sentiers battus et décidez d'explorer 4 000 kilomètres carrés de montagnes, de lacs et de prairies. Lancez-vous sur les 1 127 kilomètres de sentiers de randonnée qui traversent l'arrière-pays de North Fork à Goat Lick. Faites une pause dans la région des Many Glacier et observez de près le recul des glaciers, ou faites une balade à cheval à Logan Pass, et observez les chèvres de montagne et les mouflons d'Amérique galoper dans les prairies fleuries au printemps.

En été, les amateurs d'eau peuvent naviguer sur le lac McDonald ou descendre la Flathead River en rafting. Les chutes d'eau sont les plus impressionnantes au printemps, même si certaines, comme Banting Falls, sont alimentées par les glaciers et coulent à longueur d'année. En hiver, on peut pratiquer le ski de fond et la raquette, même si la majeure partie du parc est inaccessible en raison des conditions météo. L'hiver est le moment rêvé pour se mettre à l'aise et au chaud dans un des gîtes ou chalets construits dans le style montagnard suisse du début du XXe siècle. En raison de sa position tout au nord des États-Unis, le Glacier National Park est un lieu idéal pour voir des aurores boréales ou la Voie lactée lors d'une nuit sans lune.